Crack-Up

"Encore Bruxelles", group show, Brussels, 1997

CRACK UP
Identity
1990s
Installation
Video
Translation

Mark1

C’est de manière ironique qu'Alec De Busschère a réalisé cette bande vidéo résultant d’une recherche absurde de toutes les combinaisons possibles des lettres de son nom. 

 

Ces combinaisons de lettres produisent 9.975.000 mots différents introduits dans une base de données. Cette base de données est alors retranscrite sous forme d'une vidéo, à raison de 25 mots par seconde, qui produisent en tout 110 heures et 48 minutes d’images. Suivant la même logique, la bande sonore de la vidéo est réalisée par 5 voix artificielles issues d'un logiciel qui vont réciter ces mots illisibles.

 

Crack-up alecdebusschère a été réalisé à partir d’une partie de cette base de données, à raison d’un mot tous les 1000 mots, placés par ordre alphabétique. Il résulte de cette synthèse une vidéo de 6 minutes et 39 secondes tournant en boucle destinée à être présentée sur un moniteur installé à la manière des écrans d’informations que l’on peut trouver dans les espaces publics.

Crack Up, Encore Bruxelles, group show, Brussels, 1997.
Crack Up, Encore Bruxelles, group show, Brussels, 1997.

Mark2

Mark1

Crack Up, detail, 1997.
Crack Up, detail, 1997.
Crack Up, combinations, 1997.

Mark2